Recette du cocktail Miami

–10 cl de jus d’oranges

–2 cuillères à soupe de miel

–300 grammes de fromage frais

–1 banane

–1 citron

Réalisez la recette « Miami » au mixer. Tranchez la banane en gros morceaux, puis placez-la dans le mixeur avec le miel, le jus du citron, le fromage blanc, le jus d’orange et des glaçons. Mixez jusqu’à l’obtention d’un liquide épais.

Servir dans un verre de type « tumbler ». Décor: Une rondelle de kiwi.

Utilisez une banane bien mûre et du fromage blanc 0% (plus digeste)

Publicités

Recette Cocktail Monaco

Ce cocktail est sans nul doute le plus connu des cocktails à base de Bière. Pour le préparer, il vous faudra par verre :

— 15 cl de bière
— 1 à 2 cl de sirop de grenadine
— 5 cl de limonade

1/ Dans un verre, versez la grenadine et la limonade.

2/ Complétez avec de la bière blonde bien fraîche.

Tout votre choix de bière chez notre partenaire Drinkk.fr.

Taxe sur le cognac: le coup de gueule des viticulteurs

«Encore une attaque fiscale contre le Cognac». C’est le titre du communiqué diffusé ce matin par l’UGVC, l’union générale des viticulteurs de cognac, le nouveau syndicat unique viticole.

Alors que la taxe sur les alcools, adoptée par l’assemblée nationale dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale, est actuellement en cours de discussion au Sénat, les viticulteurs charentais ont sorti leurs calculettes.

Sur chaque bouteille de cognac vendue en France, la part des taxes est déjà de 6.16 euros, hors TVA. Lorsqu’un consommateur achète une bouteille de VSOP à 30 euros, il règle donc en réalité 10 euros de taxes! Quatre euros pour la TVA, 6.16 euros de droits sur les alcools et de vignettes sécurité sociale. Les 20 autres euros se partagent entre le distributeur, le négociant et le producteur. Si la nouvelle loi de financement de la sécurité sociale est adoptée par le Sénat, le niveau des taxes sur cette bouteille augmentera encore d’un euro.

«Le marché du cognac en France, malgré les moyens mis en œuvre pour le dynamiser, peine à sedévelopper. Il faut avoir à l’esprit que notre boisson régionale est concurrencée par d’autres spiritueux aux coûts de production moindres et à l’image beaucoup plus contemporaine. Comment dans cet environnement augmenter l’attractivité du Cognac ? D’autant plus si cette taxation déjà très lourde venait encore à augmenter», tonne l’UGVC qui rappelle les hausses de taxes déjà votées en 2008 et 2009.

Source (http://www.charentelibre.fr)

Coca-Cola lance des canettes de café froid en France

Le leader mondial des boissons sans alcool est associé depuis 2007 à l’italien Illy.

Du café froid «prêt à boire» en canette? C’est la nouveauté que Coca-Cola espère faire boire aux Français. Habitués à avaler leur petit noir au zinc, ils se sont déjà convertis au café à boire dans des gobelets en carton avec l’arrivée des Starbucks et autres Colombus Café.

Depuis cet été, le leader mondial des boissons sans alcool, associé au spécialiste italien du café Illy, a lancé ses canettes de café chez Daily Monop’ et Monop’ (Monoprix). Baptisée Illy issimo, cette nouvelle boisson est décliné au «caffé» et au «cappuccino». «Cette boisson n’est pas éloignée des goûts des Français, il s’agit seulement d’une nouvelle façon de boire le café comme ce fut le cas il y a quelques années avec le thé glacé en canette», estime Ilaria Presotto, directeur marketing de Ilko, la coentreprise créée en 2007 par Coca-Cola et Illy.

Avec ce café «prêt à boire», Coca-Cola souhaite répondre à un nouveau besoin de consommation. Il espère toucher les actifs jeunes et urbains, en déplacement, qui ont souvent des coups de fatigue pendant la journée. «C’est une boisson premium qui correspond aux nouveaux modes de vie, explique Ilaria Presotto. Il s’agit d’une catégorie de niche qui n’existait pas sur le marché français, il nous faut donc éduquer le consommateur et susciter l’achat d’impulsion.» Du coup, le prix d’Illy issimo (2,20-3 euros) est aligné sur celui de RedBull, au côté duquel il se retrouve en rayons, faute de concurrent.

Comme avec VitaminWater, le leader mondial des boissons sans alcool a choisi une distribution sélective. Il souhaite faire connaître Illy issimo par le bouche-à-oreille. Il a ciblé en priorité le rayon frais des magasins afin d’éviter que ses boissons se perdent en rayon.

Source(http://www.lefigaro.fr)